Le livre sur les capacités créatives des organisations

Après 4 ans de travail sur ce nouveau concept des capacités créatives des organisations, l’équipe de la Fabrique de la créativité vous annonce la sortie du livre : Les capacités créatives des organisations chez ISTE.

Le livre Les capacités créatives des organisations sous la direction de Guy Parmentier (Université Grenoble Alpes, France) présente une approche globale de la créativité afin de construire une véritable capacité organisationnelle susceptible de procurer un avantage stratégique.

L’ouvrage donne des clefs et des exemples pour développer une créativité récurrente et créatrice de valeur, et s’intéresse également la question de la mesure et de la performance des capacités créatives.

C’est le premier volume de la série Créativité Organisationnelle dirigée par Guy Parmentier

Sommaire

Préface
Patrick COHENDET

Présentation des auteurs

Introduction
Guy PARMENTIER

Chapitre 1. Les fondements des capacités créatives des organisations
Guy PARMENTIER

Ce premier chapitre établit l’intérêt d’une approche par les capacités pour la créativité organisationnelle et explore le concept de capacités organisationnelle. L’auteur identifie les processus constituant ces capacités et les facteurs qui favorisent leur bon fonctionnement. Il propose un modèle dont les composantes seront en partie développées dans les chapitres suivants. 

Chapitre 2. Construire l’ouverture pour développer les capacités créatives des organisations
Emilie RUIZ et Guy PARMENTIER

Le deuxième chapitre développe le lien entre ouverture et capacité créative d’une organisation. Les auteurs présentent l’origine du concept d’innovation ouverte, les différentes modalités d’ouverture qui soutiennent la créativité organisationnelle et le rôle clef des capacités d’absorption pour que cette ouverture se transforme en capacités créatives.

Chapitre 3. Méthodes, outils et espaces pour révéler la créativité des collaborateurs
Romain RAMPA et Guy PARMENTIER

Le troisième chapitre explore le rôle déterminant de l’équipement pour développer la créativité des individus et des équipes. Les auteurs identifient les effets et les limites de l’équipement sur les capacités créatives. Ils documentent les méthodes et exposent des exemples concrets d’espaces et d’outils innovants qui ont été mis en place par des entreprises.

Chapitre 4. Du slack créatif pour permettre aux idées d’émerger, de se stocker et de se transformer
Romain RAMPA et Guy PARMENTIER

Le quatrième chapitre précise les différentes conceptions du slack et son rôle dans les capacités créatives des organisations. Les auteurs soulignent que le réservoir de ressources créatives et d’idées sont un des principaux leviers sur lequel les organisations peuvent s’appuyer pour introduire la nouveauté et soutenir les capacités créatives. Ils donnent des exemples concrets de dispositifs organisationnels qui permettent de déployer un slack favorable à la créativité organisationnelle.

Chapitre 5. Méthodes agiles et créativité organisationnelle
Florence JEANNOT, Maxime MELLARD et Guy PARMENTIER

Le cinquième chapitre analyse l’effet des méthodes agiles sur la créativité organisationnelle dans le jeu vidéo. Les auteurs construisent et testent un modèle dans lequel la méthode agile a un effet direct sur l’originalité perçue d’un jeu vidéo et un effet indirect via les capacités créatives d’une organisation. L’étude valide l’effet direct de l’utilisation de méthodes agiles sur la créativité des jeux vidéo, ainsi que l’effet médiateur des capacités créatives entre méthodes agiles et créativité de ces jeux vidéo.

Chapitre 6. La gestion et la socialisation des idées dans les organisations
Guy PARMENTIER, Séverine LE LOARNE-LEMAIRE et Romain RAMPA

Le sixième chapitre détaille le parcours d’une idée et les approches formelles et informelles pour gérer ce parcours dans une organisation. Les auteurs abordent les différents enjeux de gestion des idées à relever pour que la créativité organisationnelle devienne une capacité à part entière. 

Chapitre 7. Mesurer les capacités créatives organisationnelles
Zeinab SHEET, Florence JEANNOT et Guy PARMENTIER

Le septième chapitre fournit une échelle de mesure de la capacité créative d’une organisation. Les auteurs proposent une échelle en cinq dimensions (socialisation des idées, marge de manœuvre, équipement créatif, gestion des idées, ouverture externe et agilité organisationnelle) qui agit sur le résultat créatif. L’échelle est une échelle réflexive de deuxième ordre avec quatre variables de contrôle : la sécurité psychologique, l’ambiance de travail, la diversité des équipes projet et la désirabilité sociale.

Chapitre 8. La performance créative des organisations
Bérangère L. SZOSTAK

Le huitième chapitre présente un cadre général d’analyse de la performance créative. L’auteure propose une l’échelle de créativité (creativity ladder) en 4 niveaux pour aider les managers à positionner leur organisation vis-à-vis de la créativité et de les orienter pour choisir des indicateurs de mesure pour évaluer la performance. Elle liste les indicateurs pour les dimensions marketing, stratégique, processuelle et financière.

Conclusion
Florence JEANNOT, Séverinne LE LOARNE-LEMAIRE, Maxime MELLARD, Guy PARMENTIER, Romain RAMPA, Émilie RUIZ, Zeinab SHEET et Bérangère L. SZOSTAK

Enfin la conclusion propose de revenir sur apports de chaque chapitre à la compréhension des capacités créatives. Elles ouvrent aussi des perspectives de recherche pour aller plus loin dans l’étude des constituants et des effets des capacités créatives sur l’organisation.